Aller aux nouvelles

Hydrogène vert

« Nous avons une longue et fructueuse expérience dans le domaine de l’hydrogène propre »

hydrogène propre

Encadrée dans Horizon Europe – le programme concernant la recherche et l’innovation le plus important de l’UE –, la Clean Hydrogen Joint Undertaking (entreprise commune Hydrogène propre) a lancé un appel à projets qui se clôturera le 20 septembre. « Chez Zabala Innovation, non seulement nous avons réussi à faire financer le projet que nous avons conseillé et qui a été soumis lors de l’édition précédente, mais la moitié de tous les projets que nous avons présentés dans ce domaine au niveau européen ont été retenus », souligne Tilia Dahou, consultante en R&D de ce cabinet de conseil.

Qu’est-ce que la Clean Hydrogen JU et quels sont ses objectifs ?

Il s’agit d’un partenariat public-privé institutionnalisé dans le cadre d’Horizon Europe. Ses trois membres sont la Commission européenne, les industries des piles à combustible et de l’hydrogène représentées par Hydrogen Europe et la communauté des chercheurs représentée par Hydrogen Europe Research. Son objectif est d’accélérer le développement de la chaîne de valeur européenne des technologies basées sur l’hydrogène propre, contribuant ainsi à la transformation du système énergétique européen vers un modèle durable, décarbonisé et intégré.

Clean Hydrogen JU contribuera à la neutralité carbone, un des objectifs de la stratégie de l’UE en matière d’hydrogène. Elle vise à soutenir des projets et des initiatives de recherche et d’innovation dans le cadre des technologies pour la production, la distribution et le stockage d’hydrogène propre ainsi que sur les solutions pour les secteurs dont les émissions sont difficiles à réduire, tels que les industries à forte intensité énergétique et les véhicules utilitaires lourds. Pour faire cela, la Commission européenne a établi un budget d’un milliard d’euros pour la période 2021-2027, complété par un montant au moins équivalent d’investissements privés.

De quelle façon s’articule son activité ?

Le partenariat subventionne des projets de recherche et d’innovation identifiés par le biais d’appels à projets annuels. La sélection des sujets couvre un ensemble d’actions prioritaires conformes à ses objectifs. De plus, le partenariat réalise des activités complémentaires visant à soutenir l’adoption par le marché des applications de l’hydrogène et à renforcer l’écosystème scientifique et industriel de l’UE.

Quel rôle peut jouer l’hydrogène propre dans notre système économique à l’avenir ?

Le secteur de l’énergie est responsable de plus de 70 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Pour atteindre l’objectif de neutralité climatique de l’UE, il est nécessaire de limiter considérablement l’utilisation des combustibles fossiles, en les remplaçant autant que possible par des sources d’énergie renouvelables et d’autres combustibles neutres ou à faible teneur en carbone.

L’hydrogène peut être utilisé comme matière première, comme combustible, comme vecteur d’énergie et comme moyen pour la stocker. Ses applications possibles sont nombreuses : industrie, transports, électricité et bâtiments. Plus important encore, lorsqu’il est produit de manière durable, il n’émet pas de CO2 et ne pollue pas lors de son utilisation. Il s’agit donc d’un élément important afin d’atteindre la neutralité climatique fixé pour 2050 par le Pacte vert pour l’Europe.

Grâce à l’amélioration de sa compétitivité par rapport aux autres vecteurs énergétiques, à des travaux de recherche et d’innovation sur des technologies de pointe et à la mise en place d’un réseau d’infrastructures géographiquement étendu, l’hydrogène pourra à l’avenir jouer ce rôle essentiel dans le mix énergétique.

De quelle façon l’hydrogène peut-il constituer une solution aux problèmes plus immédiats d’approvisionnement de combustibles et intrants fossiles provenant des zones du conflit entre la Russie et l’Ukraine ?

La Commission européenne a lancé REPowerEU, un plan visant à rendre l’Europe indépendante des combustibles fossiles russes bien avant 2030. L’hydrogène peut jouer un rôle dans deux de ses trois axes : la diversification des sources d’approvisionnement au côté des combustibles fossiles et du biométhane, et l’accélération de la transition vers une énergie propre.

En particulier, à court terme, REPowerEU prévoit le déploiement rapide de projets photovoltaïques et éoliens combiné au déploiement de l’hydrogène renouvelable afin de réduire d’environ 50 milliards de mètres cubes les importations de gaz, ainsi que l’approbation des premiers projets dans le domaine de l’hydrogène à l’échelle de l’UE d’ici la fin de l’été 2022. A moyen terme, d’ici 2027, la Commission européenne posera un cadre réglementaire moderne pour l’hydrogène et exécutera l’initiative Accélérateur Hydrogène pour porter la capacité de fabrication d’électrolyseurs à 17,5 GW d’ici 2025 afin d’alimenter l’industrie de l’UE avec une production domestique de 10 millions de tonnes d’hydrogène renouvelable.

Deux engagements ayant un impact élevé sur ce secteur se distinguent en particulier. Le premier consiste à doubler dans l’UE, au cours des trois prochaines années, le nombre actuel des vallées hydrogène, ces centres régionaux où sont développées des technologies propres de production, de transport et de consommation de ce combustible. Le second consiste à doubler le budget du dernier appel à projets d’Innovation Fund Large Scale pour les projets clean tech, y compris ceux basés sur les technologies de l’hydrogène, pour le porter à 3 milliards d’euros.

Quelles différences existent entre l’appel à projets de la Clean Hydrogen JU par rapport à un Horizon Europe standard ?

Dans le premier, toutes les conditions définies pour Horizon Europe sont à respecter, notamment en ce qui concerne l’éligibilité des participants et de leurs projets, la procédure d’évaluation et les critères d’attribution de la subvention, ou encore les conditions juridiques et financières des conventions de subvention.

Néanmoins, il existe certaines conditions additionnelles. Par exemple, pour certains sujets avec des actions réalisées à un TRL élevé, une participation importante des acteurs industriels ou des utilisateurs finaux tels que les autorités publiques est attendue. Le partenariat a donc fixé une limite supérieure à la subvention qui peut être demandée ; il ne s’agit pas uniquement d’une valeur indicative flexible mais bien d’une limite maximum qui ne peut pas être dépassée. Pour certains sujets, il est nécessaire qu’au moins un des partenaires soit membre d’Hydrogen Europe ou Hydrogen Europe Research. Pour des sujets de démonstrateurs à grande échelle et des projets phares, la totalité des coûts d’équipements et d’infrastructures spécifiques pourront être déclarés, et non pas seulement l’amortissement sur la durée du projet.

Quelles nouveautés présente l’appel à projets 2022 du partenariat par rapport aux autres éditions ?

La Clean Hydrogen JU a lancé son premier appel à projets cette année. Néanmoins, ceci s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs (FCH JU). Le périmètre de la première est néanmoins différent de celui des seconds, puisque la Clean Hydrogen JU s’oriente principalement vers la production d’hydrogène propre, ainsi que vers la distribution, le stockage et les applications finales de l’hydrogène à faible teneur en carbone dans les secteurs dont les émissions sont difficiles à réduire.

Un nouvel élément présent dans l’appel à projets 2022 est la création d’un Label d’excellence. Pour les deux sujets de Vallées Hydrogène, celui-ci sera décerné aux candidatures dépassant tous les seuils d’évaluation, mais qui ne peuvent être financées en raison du manque de budget. Il permettra à ces projets d’augmenter leurs chances de trouver un financement alternatif dans d’autres programmes, y compris ceux gérés par les autorités nationales ou régionales.

Quelles thématiques sont abordées dans l’appel à projets qui se clôture le 20 septembre ?

La production d’hydrogène renouvelable (avec 48 millions d’euros de budget pour quatre sujets), le stockage et la distribution d’hydrogène (22 millions d’euros, cinq sujets), les usages finaux de l’hydrogène pour des applications dans le domaine du transport (7 millions d’euros, un sujet), les usages finaux de l’hydrogène pour des applications dans le domaine de la chaleur et de l’électricité propres (7 millions d’euros, un sujet), les activités transversales liées à la sécurité des technologies et des applications de l’hydrogène et à leur compréhension et acceptation par les citoyens (4 millions d’euros, deux sujets) et les Vallées Hydrogènes (33 millions d’euros, deux sujets, petite et grande échelles).

Quels sont les éléments les plus importants que le porteur d’un projet devrait prendre en compte pour candidater ?

Pour chaque sujet, seulement un projet sera sélectionné (ou, dans de rares cas, deux). La concurrence sera donc forte et il est essentiel de préparer une candidature de qualité. En particulier le porteur de projet doit veiller à s’entourer de partenaires aux compétences complémentaires, qui permettront au consortium de répondre à toutes les conditions attendues par le sujet. Les projets doivent être en accord avec les régulations européennes, la stratégie du partenariat et contribuer à obtenir tous les impacts et résultats attendus listés dans le sujet. De plus, ils doivent être ambitieux, en particulier dans le cas des projets étiquetés comme projets phares (flagship projects), dont la Commission européenne attend qu’ils démontrent la viabilité des solutions d’hydrogène propre à échelle réelle et qu’ils aient un impact significatif pour accélérer la transition vers une économie décarbonisée.

Quelle est l’expérience de Zabala Innovation dans le domaine de l’hydrogène vert en général et notamment dans cet appel à projets ?

Deux projets ont été deposés lors de l’appel à projet de la Clean Hydrogen Partnership qui s’est clôturé en mai 2022, et qui sont en cours d’évaluation.

De plus, au-delà de la Clean hydrogen JU, Zabala Innovation a présenté une vingtaine de projets dans le domaine de l’hydrogène, dont une douzaine au niveau européen (Horizon 2020, Horizon Europe, Innovation Fund et CEF Transport, entre autres), parmi lesquels environ la moitié ont été retenus pour recevoir des financements.

This site is registered on wpml.org as a development site.