Aller aux nouvelles

Durabilité

Construire des régions innovantes et résilientes au changement climatique

adaptation au changement climatique

Igor Idareta, chef d’équipe des projets européens chez Zabala Innovation, a participé à Nadapta-CC, Urban Klima 2050 et Regions4Climate, des projets pionniers en matière d’adaptation au changement climatique. Avec lui, nous passons en revue la trajectoire et l’expérience de Zabala Innovation sur la voie de la résilience climatique.

La trajectoire de Zabala Innovation

La première action concrète que nous avons réalisée en matière d’adaptation au changement climatique remonte à 2016. Visant à aider à la mise en œuvre de la stratégie locale en matière de changement climatique, Nadapta-CC est un projet LIFE intégré de la région espagnole de Navarre. Cependant, nous développons des stratégies d’adaptation au changement climatique et d’atténuation de ses effets depuis plus de 15 ans et nous constatons que ce type de projet rencontre plus de difficultés que d’autres dans sa mise en œuvre.

L’une des raisons pour lesquelles la Commission européenne a lancé l’appel à projets intégrés LIFE était de surmonter cet obstacle, afin de soutenir la mise en place effective de ces plans. Nadapta a été le premier projet à implémenter une stratégie d’adaptation au niveau régional en Navarre, avec des partenaires locaux et une approche intersectorielle. Il a été le premier projet de ce type à être mis en œuvre en Espagne et le deuxième en Europe. Il s’agissait donc d’une étape importante.

En 2018, nous avons aidé le Pays basque espagnol dans le cadre du projet Urban Klima 2050 du même appel à projets. L’administration de cette région était confrontée au même défi : parvenir à dynamiser sa stratégie d’adaptation au changement climatique. Ce projet a représenté un saut qualitatif, étant donnée la complexité de sa mise en œuvre : il ne couvrait pas seulement des questions techniques ou sectorielles, mais également les modèles de gouvernance à différents niveaux.

La nouveauté a été l’implication des trois conseils provinciaux basques espagnols, mais également les trois grandes capitales de province et trois municipalités dans chacune des provinces. Il y avait donc plus d’agents que dans le projet précédent en Navarre, tout en relevant aussi le défi de la gouvernance de cette stratégie.

Plus récemment, en 2022, nous avons accompagné en Catalogne un autre projet, EcoAdapt 50, dont la principale nouveauté est l’implication des institutions financières et des compagnies d’assurance dans l’adaptation au changement climatique.

Les deux premiers projets ont déjà mis en œuvre la plupart de leurs activités, les deux se clôturant en 2025. Leur principal impact est le développement des modèles de gouvernance et la vocation à intégrer les préoccupations et les priorités liées au changement climatique dans les politiques traditionnelles en matière d’emploi, d’industrie, de tourisme, de gestion du secteur primaire, entre autres.

L’innovation sociale dans l’adaptation au changement climatique

L’implication des acteurs de la société est le prochain défi, afin qu’il ne s’agisse pas simplement d’un projet de l’administration publique, mais qu’il finisse par impliquer et activer également l’ensemble de l’écosystème d’un territoire. C’est le saut que nous faisons dans Regions4Climate, un projet où l’accent est davantage mis sur les citoyens.

L’évolution du S4

Les stratégies de spécialisation intelligente en matière de durabilité (Smart Specialisation Strategies for Sustainability ou S4, en anglais) est l’évolution des stratégies de spécialisation intelligente en matière d’innovation. Elles ont été conçues afin que chaque région d’Europe concentre ses efforts sur les domaines dans lesquels elle a le plus grand potentiel. Avec les S4 l’accent est mis sur la durabilité, tant sur le plan environnemental que social et économique.

Impact et reproductibilité de Regions4Climate

Regions4Climate est un projet qui nous permettra d’évaluer le degré de résilience climatique d’une région et d’identifier les moyens de l’améliorer, qui sont propres à chaque région.

L’autre grand défi est de développer les modèles de gouvernance. Ceux-ci doivent pivoter autour des régions, qui sont les entités capables de les mettre en œuvre. Si au niveau national ils restent flous, au niveau local ils manquent de dynamisme. Le niveau régional est donc l’environnement optimal pour l’action.

« Nous avons organisé 12 démonstrations à l’échelle régionale, développant l’idée d’une adaptation plus rapide, plus intelligente et plus systémique au changement climatique. Tout cela est tout à fait conforme à la stratégie européenne d’adaptation au changement climatique », dit Laura Wendling, coordinatrice du projet Regions4Climate.

« Nous essayons de démontrer, de valider et de mettre en valeur des moyens novateurs de rassembler différents types d’innovations dans différents secteurs pour parvenir à la résilience sociétale », ajout-elle.

Le pilote au Pays basque espagnol identifie cette région comme « pionnière », ce qui ne veut pas dire qu’elle est meilleure que les autres régions, mais qu’elle possède une expérience avérée et un point de départ plus avancé.

This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.